• Untitled

La e-réputation en bref

Il y a quelques années, Internet était un lieu d’anonymat paisible où chacun pouvait se cacher derrière un pseudo ou un avatar pour « chatter » sur un forum. Mais avec l’avènement des réseaux sociaux, se montrer sous sa véritable identité est devenu la règle. On nous encourage même à y partager un peu (beaucoup) de notre vie personnelle. Facebook, Twitter, Instagram, LindekIn pour ne citer qu’eux, sont des réseaux populaires, avec des fonctionnalités avancées et des infrastructures coûteuses… et sont pourtant restés gratuits. Pourquoi ? Parce que nous en sommes désormais les produits ! 

En indiquant qui sont nos amis, les membres de notre famille, notre réseau professionnel, en nous géolocalisant, en précisant nos préférences politiques, religieuses ou sexuelles, nous fournissons à ces réseaux, et à ceux qui les consultent, une manne précieuse d’informations commercialement exploitables.

Ce que nous disons de nous et ce que les autres disent de nous sur le web finit par émerger de manière pérenne sur les moteurs de recherche. Si bien que cette empreinte numérique est devenue notre identité aux yeux du monde ! Pour certains de nos amis, pour les recruteurs ou de parfaits inconnus, nous sommes même uniquement ce qu’Internet dit de nous. C’est ça, la e-réputation : notre identité numérique (et non pas virtuelle !) et sa perception par les internautes.

Vous trouvez ça effrayant et envisagez de rompre définitivement avec Internet et ses réseaux sociaux ? Hum… ce n’est peut-être pas une si bonne idée : ce n’est pas parce que vous fermez les yeux que les choses arrêtent de se produire. Rien ne serait pire que de laisser les autres décider de votre e-réputation pour vous, n’est-ce pas ? Si vous n’avez pas de profil Facebook ou LinkedIn à votre nom, rien n'empêche quelqu’un de mal intentionné d’en créer un faux à votre place. Cela arrive plus souvent qu’on ne le croit. Et puis, être totalement invisible vous empêcherait de profiter de la puissance des réseaux professionnels pour votre carrière. Ce n’est donc probablement pas une bonne stratégie. 

Ne faites pas comme les lolcats. Ne laissez pas les autres décider de votre e-réputation à votre place : la meilleure solution pour ne pas subir votre image sur Internet, c’est de la maîtriser.